THÈME À LA UNE

THÈME À LA UNE

LE THÈME À LA UNE DES HAUT-PARLEURS CE MOIS-CI :
LES FEMMES ! 

De l’Algérie à la Turquie, de la Côte d’Ivoire à la France, les Haut-Parleurs s’insurgent contre ce qui empêche encore les femmes d’être les égales des hommes. Avec un coup de chapeau particulier pour les filles de leur génération qui font bouger les lignes, malgré les dangers.

UNE SÉLECTION DE VIDÉOS :


Habiter seule en Algérie, la galère ! 
En Algérie, de nombreuses femmes célibataires ou divorcées subissent une discrimination dans l’accès au logement. Elles sont cadres, salariées, gagnent bien leur vie mais malgré cela, trouvent des difficultés à se loger, à louer un appartement seules ou entre filles.


Sexe, règles, douleurs : une maladie trop taboue
L’endométriose concerne près d’une femme sur 10 en âge de procréer en France et elle est complètement taboue !


Dépigmentation : les Ivoiriennes y laissent leur peau !
En Côte d’Ivoire, de nombreuses femmes se décapent la peau pour l’éclaircir ! Produits pharmaceutiques, toxiques, artisanaux, elles sont prêtes à tout pour paraître moins noires, quitte à mettre leur santé en danger.


Une éducation non sexiste, c’est possible ?
Au secours, les enfants (aussi) sont sexistes ! Mais heureusement, ça se soigne. Océane raconte comment on enseigne aux gamins qu’une fille et un garçon, c’est pas si différent que ça.


L’infatigable lutte pour les droits des femmes en Tunisie
Le droit à l’avortement est garanti par la législation tunisienne depuis 1973, la même année que sa légalisation aux Etats Unis et deux ans avant la France. Si les femmes tunisiennes sont en avance sur l’accès à l’IVG, elles sont en retard sur d’autres plans. Elles luttent aujourd’hui pour l’égalité à l’héritage, contre les ravageuses violences conjugales et pour une meilleure représentation dans les postes décisionnels.


Excision : silence, on coupe
Plus de 125 millions de filles et femmes ont subi jusqu’à aujourd’hui des mutilations génitales dans les 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient et 30 millions sont exposées au risque d’être excisées d’ici la prochaine décennie. C’est pour dénoncer cette situation que Xuman a fait cette vidéo !


Elles racontent leur harcèlement sexuel
À Abidjan la capitale, les propos misogynes et les attitudes sexistes sont quasiment culturels. Qu’elles soient avocates, vendeuses au marché, fonctionnaires ou politiciennes, les femmes en sont victimes, parfois sans même s’en rendre compte.

PLUS DE VIDÉOS SUR LES FEMMES, SUR CE LIEN