LES HAUT-PARLEURS, 1er média de jeunes reporters francophones, sans tabou

LES HAUT-PARLEURS, 1er média de jeunes reporters francophones, sans tabou

Car il est urgent de laisser les jeunes nous raconter le monde avec leur personnalité et en réseau ! 

=> LANCÉ FIN NOVEMBRE 2015 par la start up Fablabchannel fondée par Claire Leproust *, Les Haut-Parleurs est la première agence et le premier média de jeunes reporters francophonespartout dans le monde, au ton libre et spontané. Ils sont les haut-parleurs de leur génération. Ils parlent des sujets de société qui les concernent: l’environnement, les réfugiés, les femmes, l’engagement, le droit des enfants, mais aussi leurs cultures, leurs visions. Ils utilisent leur langage et ensemble, cassent les codes. Les Haut-Parleurs ont remporté le prix du jury dans la catégorie « mag/actu » lors du Web Program Festival en mars 2016.

* Parcours de de Claire L et de l’équipe en bas de cet article.

=> LE CONCEPT/LE FORMAT déposé SACD, reposent sur cinq principes de fond et de forme:

  1.  un réseau mondial de reporters et vidéastes francophones ou parlant français –60 déjà recrutés, en croissance– , de toutes nationalités, ayant les deux pieds ancrés dans la réalité de leur terrain afin d’engager une discussion avec leur audience sur des problématiques à résonance universelle et des sujets de société contemporains concernant particuièrement la jeunesse.
  2. une production de vidéos de format court où face caméra, ils s’expriment avec un ton authentique, libre et personnel. Les faits sont expliqués et validés, ils interpellent ou proposent des solutions inspirantes et réalistes. Ils s’adressent à des individus plus qu’à des masses, ils sont les « haut-parleurs » de leur génération. Si chaque vidéo doit respecter une charte qui donne des éléments de reconnaissance de la Marque Les Haut-Parleurs, un autre élément distinctif repose dans la personnalité que chaque reporter doit apporter à son œuvre audiovisuelle.
  3. une programmation soutenue et évènementielle autour de grands sujets qui résonnent avec l’actualité  – 150 vidéos sont diffusées dans l’année.
  4.  une diffusion sur tous les supports web, tv, mobile, tablette…principalement en consommation à la demande « SMAD », mais aussi dans des rubriques ou des émissions de télévision. L’objectif d’hyper distribution avec l’édition d’un média mais aussi de cession de licences et la distribution des vidéos étant aussi l’un des éléments structurels du format.    
  5. La gratuité d’accès au contenu pour l’audience est un des principes fondateurs. Le business model repose sur la vente des droits de diffusion à des médias (cf. TV5MONDE), la commande de films par des ONG ou institutions publiques (Médecins du Monde, Erasmus+, Unicef…), l’édition d’un média à la demande (SMAD déclaré au CSA et diffusé sur ORANGETV et demain d’autres OTT), la distribution des vidéos ( plateforme de syndication Digiteka auprès de 700 titres de presse en ligne) et le sponsoring (Organisation Internationale de la Francophonie, Audiens…).



Interview de Claire Leproust sur France INFO le 22 avril 2016 sur l’antenne de FRANCE INFO – avec Céline Asselot . 

 

=> DÉCLICS et OPPORTUNITES DE MARCHÉ AYANT MOTIVE LE DEVELOPPEMENT ET LE LANCEMENT DES HAUT-PARLEURS

  1. L’attente des jeunes. Ils sont friands d’informations sur tous les supports: s’ils désertent peu à peu la télévision, ils continuent de s’informer, aussi bien sur des sujets de niche que l’actualité du moment. Et pour s’informer, les écrans mobiles et les réseaux sociaux priment, la créativité, le ton et la sincérité sont recherchés comme cela l’a a joué dans l’humour sur Youtube.
  2. La demande des médias, un besoin de vidéos afin d’attirer et fidéliser une audience plus jeune. Un des enjeux principaux est de capter l’attention des jeunes alors que leur concentration devient de plus en plus volage. L’image en vidéo est un de ces capteurs d’attention.
  3. L’offre de contenus audiovisuels originaux d’information pour cette tranche d’âge reste très limitée dans la presse en ligne comme en télévision. Boom ! La nouvelle FranceInfo TV offre une innovation dans ce secteur avec ces modules courts très web, très didactiques... »Une offre qui veut rajeunir les codes de l’info en continu » titre le Monde.
  4. Les ressources et les talents existent : un vivier de jeunes journalistes francophones chez lesquels s’expriment une forte attente et une envie de sujets et de tons différents. La grande majorité d’entre eux sont pigistes pour plusieurs médias, sont payés à la production, ne voient pas toujours leurs frais de reportage remboursés et leurs salaires sont faibles. D’autres sont youtubeurs, vidéastes, photreporters…
  5. La francophonie offre un grand bassin d’audience et une communauté active: le nombre de francophones va passer de 220 millions en 2010 à 700 millions en 2050, selon l’OIF, et 85% seront africains. Aujourd’hui, l’Afrique représente 33% des locuteurs sur les 274 millions de francophones dans le monde, continent où près de 47% de la population a moins de 18 ans selon un rapport de l’Unicef publié en 2014.
  6. Selon Kevin Sutcli , patron de l’info de Vice News en Europe : « Les jeunes ne veulent plus de l’info distillée par de vieux journalistes depuis un plateau derrière leur bureau. Ils veulent du journalisme de terrain réalisé par des gens de leur génération». Voir aussi la dernière itv du patron de Vice http://meta-media.fr/2016/08/24/le-patron-de-vice-aux-vieux-medias-donnez-vite-les-cles-aux-jeunes.html

Alors, pourquoi la France et la francophonie, réserve de talents et de ressources, se ferait doubler par les anglosaxons ? Si Vice a su conquérir France 4 puis Canalsat, nous pensons que les Francophones peuvent avoir leur chance, et les acteurs français une opportunité à saisir avec leur place dans le paysage audiovisuel mondial et la course aux nouveaux formats.

=> 2 Extraits de notre enquête auprès de 40 Haut-Parleurs fin août 2016

Capture d’écran 2016-08-31 à 14.47.32
Capture d’écran 2016-08-31 à 14.47.12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

=> ILLUSTRATION AVEC UNE SELECTION DES 100 VIDEOS DÉJÀ MISES EN LIGNE 

A la demande d’UNICEF France, Hélène, une de nos pionnières parmi les Haut-Parleurs, a donné la parole ( et une tablette ) à quatre enfants réfugiés, en famille ou isolés, de Grande Synthe à Calais, en passant par Paris. Des films qui ont pu être montrés à la fondation EDF à l’occasion d’une exposition de photographies de Laurence Geai et de la présentation d’une grande étude sur cette jeune population.

Les Haut-Parleurs abordent des thèmes qui concernent leur génération, celle des millennials. Après la planète, ils parlent sans tabou de drogues en sortant des discours moralisateurs et répressifs. 

En partenariat avec Erasmus+, ils se sont emparés des enjeux de la planète à l’occasion de la COP21.

 

 

Les Haut-Parleurs ont aussi réalisé une série de reportages sur les jeunes réfugiés syriens en partenariat avec Médecins du Monde. Ils ont rencontré ceux qui, en exil au Liban, en Grèce, en Belgique, en Arménie ou encore au Canada, avaient comme eux des rêves et des ambitions suspendus par la guerre qui ravage leur pays depuis cinq ans. 

Avec un rythme actuel de deux reportages de 3 minutes en ligne par semaine, d’autres séries à thème sont programmées sur les sports extrêmes ( lancement en septembre )les youtubeursla fête à travers le monde, l’engagement et les nouveaux contre-pouvoirs. 

Dores et déjà sont commandés des sujets par ERASMUS, à l’occasion de ses 30 ans l’année prochaine et des sujets sur les jeunes entrepreneurs en Afrique pour le sommet de l’organisation internationale de la francophonie à Madagascar en novembre 2016 .

 

=> MEDIA SMAD – DIFFUSION – DISTRIBUTION 

Les Haut-Parleurs sont diffusés par TV5Monde sur le site www.leshautparleurs.com et relayés sur les réseaux sociaux de la chaîne (Facebook, 2 millions de likes, Twitter, 500 000 followers). TV5MONDE propose aussi un magazine TV de 13 minutes diffusé sur ses antennes. TV5Monde est coproducteur de la saison 1.

Les Haut-Parleurs sont disponibles sur le canal31 depuis juillet 2016 sur les 5,5 millions de box TV d’Orange et bientôt sur d’autres plateformes OTT.

Capture d’écran 2016-09-08 à 15.31.56 Les Haut-Parleurs ont leurs médias sociaux , des plans médias sont en cours comme sur Youtubefacebook , twitter.

Les vidéos sont distribuées par la plateforme de syndication de vidéos DIGITEKA qui est leader sur son secteur auprès de 420 éditeurs et presse en ligne.

Les partenaires ONG, Institutions, Fondations diffusent aussi les vidéos.

Cumul à aujourd’hui hors télévision, de 3 millions de vues, médias sociaux inclus.

=> L’EQUIPE

Parcours de Claire Leproust et l’équipe composée d’une rédactrice en chef, d’une responsable webéditoriale et de fonction supports gestion, direction artistique, juridique. Cliquez ICI